URBEX : Un dimanche au Manoir

L’Hôtel du Manoir était un relais/restaurant situé dans une charmante petite ville d’Aquitaine. Il fut fermé en 1999 à la suite de circonstances inconnues.

Dimanche 5 avril 2015 . . .

Accompagnée d’un compère, je décide d’aller faire un tour dans la bâtisse avant qu’elle ne s’écroule.

Dès notre arrivée devant le bâtiment, nous comprenons que cela ne sera pas une partie de plaisir. Le toit ne semble tenir que par l’opération du St  Esprit, et le vent souffle fort cette après-midi.

Nous entrons tout de même et là, le constat s’avère désastreux. La bâtisse qui autrefois devait présenter un certain cachet  n’est à présent qu’une  ruine. Le sol est à moitié éboulé, et le peu de plancher qu’il reste semble très instable. Les plafonds menacent de s’effondrer à la première vibration.  Rien de rassurant donc. Dans l’entrée ne reste que le pauvre poste « standard » délabré, qui n’a pas du sonner depuis bien longtemps. La plus grande  pièce du rez-de-chaussée qui devait correspondre à l’ancienne salle du restaurant n’est pas en si mauvais état, si l’on fait abstraction de la couche de gravats qui recouvre son sol. Sa cheminée est presque intacte, et reste de loin le mobilier le plus intéressant à voir du RDC. Ensuite, nous arrivons devant l’escalier, et il s’offre à nous un curieux dilemme : Monter ou ne pas monter, telle est la question? Mon collègue décide de rester en bas pour surveiller les accès et rester à l’écoute du moindre grincement. Pour ma part, je tente l’ascension. Une ascension très risquée d’ailleurs puisque l’escalier lui même est en train de s’affaisser. L’étage ne me laissa pas un souvenir impérissable, même si j’y ai trouvé le canapé présent sur la photo, le nez tourné au sud, face à la fenêtre. Une fois cette scène assez poétique enregistrée sur ma carte mémoire, je redescends. Et nous décidons de quitter l’endroit.

Pour résumer, notre visite fût extrêmement brève. Ce spot n’a aucun autre intérêt que ses murs (tant qu’ils ne sont pas tombés), et il est très proche d’une habitation donc s’y risquer c’est aussi risquer de se faire pincer, en plus d’être extrêmement dangereux évidemment.

En espérant que les quelques photos de l’Hôtel du Manoir vous plairont. Et à bientôt pour de nouvelles aventures, nous l’espérons, plus réussies que celle-ci !

Les photos de l’exploration . . .

Laisser un commentaire