Regard d’artiste et aiguille affûtée

Madness Tattoo est une artiste tatoueuse bordelaise que je suis depuis quelques mois, en immersion dans son salon. J’ai pu assister à des séances de tatouage, des sessions dessins, et j’ai moi-même offert quelques centimètres de ma peau à son aiguille affûtée. Rencontre avec une artiste accomplie et talentueuse.

Coupe rock’n’roll et œil malicieux

Au 38 rue du Pas-saint-Georges se trouve un salon de coiffure un peu spécial, car si l’on peu évidemment s’y faire coiffer, on peut également s’y faire tatouer ! À l’étage, bien loin du bruit des sèches cheveux et autres tondeuses, me reçoit Amandine alias Madness Tattoo dans une ambiance à la fois ba-rock et raffinée.

Amandine, c’est d’abord un petit bout de femme, brune, à l’œil espiègle, dynamique et souriante. Avec sa coupe rock’n’roll et son regard pétillant, on devine une personne passionnée par son métier et l’on ressent son envie de le partager avec les gens. Une fois à l’intérieur de son salon l’on se sent enrobé par une atmosphère enthousiaste et bienveillante. Au mur décoration à base de pourpre, de crânes décorés et de dizaines de dessins réalisés par l’artiste. Cela rassure. Son timbre est doux, posé et aimable. Sur fond d’Elvis Presley elle me conseille sur la position de mon futur dessin éternel. Très à l’écoute et sûre d’elle, Amandine répond parfaitement à mes interrogations et comprends ma demande de bout en bout. C’est sa marque de fabrique : une grande capacité d’écoute et de conseil, nappée d’une bonne dose de créativité et d’humour.

Amandine ou Madness, c’est un peu ça. Une sorte d’Alice au pays des merveilles, douce et enfantine au milieu d’un carnage. Un savant mélange de mignonnitude et de trash, comme une sorte de chaton adorable au regard doux mais couvert de sang. Passionnée par le cinéma d’horreur et par la littérature de Stephen King, Amandine se plait à remasteriser ses héros du gore en personnages affectueux et amusants. Son art est comme elle, une légèreté innocente et sucrée mêlée à du pragmatisme et à une précision chirurgicale.

Born to Ink

Depuis l’enfance, Amandine, c’est crayons, dessins et esquisses. Elle le dit elle-même en ces termes « Ma mère a fait les beaux-arts et elle m’a mis très tôt un crayon dans les mains et je ne l’ai jamais lâché ». Au hasard de sa vie adolescente, au lycée, elle réalise un dessin pour un ami qui souhaiterai se le faire tatouer. Ce qu’il fit réellement une fois la majorité atteinte. Pour elle, ce fût la révélation : « En voyant qu’un ami aurait toute sa vie un dessin de moi dans sa peau, ça m’a fait comme un déclic et je me suis dit que c’était absolument génial et que c’était ça que je voulais faire. » Elle rajoute « Et comme je suis têtue, j’ai jamais abandonné l’idée ! » Preuve de son caractère rêveur mais déterminé.

Après avoir suivi des cours dans plusieurs écoles d’art, notamment l’école du Mirail à Bordeaux, et un apprentissage de plusieurs années au sein d’un salon de tatouage, la jeune artiste devient officiellement tatoueuse. En plus de l’apprentissage, pour pouvoir s’installer, chaque tatoueur doit passer une certification hygiène & sécurité via une formation dans une structure médicale. C’est au CHU Pellegrin qu’Amandine a suivi la sienne. Elle m’explique que cette formation, en plus d’insister sur les règles strictes de l’hygiène et de la salubrité, a aussi pour but de d’apprendre aux tatoueurs à gérer leurs déchets. Au top !

Travailleuse acharnée, elle m’explique que lorsqu’on veut être tatoueur, il faut être investi dans son travail à 100%. Du fait, la jeune femme n’a pas exactement de temps libre. Elle dessine pour ses clients tous les jours, même après avoir quitté le salon. Elle doit également répondre au téléphone, gérer son agenda, gérer sa communication sur les réseaux sociaux et faire des recherches permanentes pour s’enrichir et s’inspirer. Et tout ça en n’ayant que 24h dans une journée. Le métier d’artiste tatoueur, n’est décidément pas de tout repos et demande énormément d’engagement. Qu’on se le dise !

Polyvalence et symbolique : sa marque de fabrique

Chez Madness Tattoo la tolérance et le respect du client sont des valeurs maitresses. Évidemment que toutes les idées de tatouage ne sont pas bonnes à tatouer, mais Amandine est à la disposition de ses clients. Très à l’écoute et respectueuse, elle sait toujours donner le bon conseil. Aider le client a construire un projet qui lui ressemble et qui aura toute sa vie du sens pour lui, est sa grande priorité. « J’essaie de refuser le moins possible, mais dans tous les cas je préfère aider le futur tatoué dans la construction d’un projet qu’il ne regrettera pas. Les clients apprécient énormément d’avoir des conseils de professionnel, pour moi c’est la base de mon travail. » Pour l’artiste, ce qui reste le plus important est la symbolique : le message que l’on veut mettre dans un tatouage et qui raconte un bout de notre histoire. C’est d’après elle, ce petit truc en plus qui fait que le client ne risque pas de se lasser. Qu’il/elle ne regrettera pas son choix. Et c’est très important. Elle ne conçoit pas le tatouage comme quelque chose de simplement ornemental : « C’est plus qu’un bijou ou un vêtement, c’est une cicatrice que l’on gardera toute sa vie. La symbolique est vraiment très importante. Elle fait entièrement partie du motif. »

En tant qu’artiste Amandine est très polyvalente. Elle s’attaque à tous les styles et techniques de tatouage. Elle m’explique qu’elle n’a pas envie de se spécialiser pour le moment, de peur de se lasser de sa pratique. Pour elle la créativité est quelque chose de primordiale et pour ça, elle doit pouvoir aller piocher dans n’importe style et avec n’importe quelle technique pour répondre au mieux au projet des clients, et pour réaliser les flashs originaux et graphiques qu’elle adore dessiner. Ses sources d’inspiration sont d’ailleurs multiples : peinture, sculpture, cinéma, littérature et bien d’autres encore. La tatoueuse s’inspire aussi beaucoup de l’histoire de ses clients, cela lui permet de concevoir des pièces uniques, personnalisées et de les encrer en harmonie avec leurs corps. En un mot, chez Amandine on garde l’esprit ouvert et affûté !

Alors, si vous hésitez encore à vous faire tatouer un message fort et symbolique dans la peau, pour tout le reste de votre vie, peut-être devriez-vous aller faire un tour du côté du 38 rue du Pas-St-Georges et découvrir l’univers fabuleux de Madness Tattoo.

 

SON ACTU :

 

  • Les 6 et 7 mai, Madness Tattoo sera du côté de Varsovie pour la convention International Tattoo Festival
  • Au mois d’octobre 2017 Madness Tattoo participera en partenariat avec La Maison Rose (maison de vie pour les femmes touchées par le cancer du sein) à l’événement Rose Tattoo pour Octobre Rose 2017.

 

Quelques images du reportage au salon 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :